La FNM apprend avec une “grande tristesse” le décès de l’artiste-peintre Mohamed Melehi

La Fondation Nationale des Musées (FNM) a appris ce mercredi soir, avec “une grande tristesse, le décès de l’artiste Mohamed Melehi. Il était un artiste majeur et un pionnier de la modernité qui a marqué des générations”.

Le grand artiste-peintre marocain, Mohamed Melehi, admis en soins intensifs des suites du Covid-19 à l’hôpital Ambroise Paré puis tombé dans le coma depuis dimanche, est décédé ce mercredi 28 octobre.

“Nous présentons nos sincères condoléances à sa famille”, écrit le président de la FNM, l’artiste-peintre Mehdi Qotbi.

Né en 1936 à Asilah, Mohamed Melehi entre à l’Ecole des Beaux-arts de Tétouan. Il part à Séville, puis à Madrid en 1955. Son parcours initiatique se poursuit en Italie, en France et enfin à New York en 1962.

De retour au Maroc, il enseigne dès 1964 la peinture, la sculpture et la photographie à l’Ecole des Beaux-arts de Casablanca. En 1965 Melehi collabore avec Abdellatif Laâbi et Mustapha Nissaboury à la création de la revue Souffles. Il fonde et dirige en 1971 la revue artistique et littéraire Intégral. En 1974, il est co-fondateur et directeur de Shoof, maison d’édition et de productions cinématographique.

« Mon oeuvre fut influencée par des thématiques reflétant, de manière symbolique, les différentes situations socio-culturelles de l’époque [les années 1960]. Pourtant, je réalise aujourd’hui que mes préoccupations d’il y a trente deux ans sont toujours les mêmes. Et voilà que j’expose de nouveau à Bab Rouah, des oeuvres exécutées entre 1983 et 1997, et qui expriment toujours les mêmes hantises, les mêmes obsessions formelles et intellectuelles qui m’habitèrent durant trois décennies, mais qui s’incarnèrent à chaque fois dans de nouvelles formules plastiques» (feu Mohamed Melehi).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite