France: l’opération antiterroriste visait “un réseau, quasiment une cellule” (procureur)

L’opération antiterroriste qui s’est soldée samedi en France par la mort d’un suspect et l’interpellation de sept personnes visait “un réseau, quasiment une cellule”, a déclaré le Procureur de Paris.

France: l
L’homme tué samedi matin à Strasbourg dans un échange de coups de feu avec des policiers est l’auteur présumé d’un attentat à la grenade contre une épicerie juive de la région parisienne, a indiqué le procureur de Paris, François Molins.

L’empreinte ADN de cet homme, identifié sous le nom de Jérémy Sydney, a été retrouvée sur la cuillère de la grenade défensive lancée le 19 septembre dans une épicerie juive de Sarcelles, dans le Val-d’Oise, a-t-il précisé lors d’une conférence de presse.

Ce délinquant condamné pour trafic de stupéfiants s’était converti à l’islam radical, a ajouté François Molins, selon qui dix autres personnes appartenant à la même mouvance ont été placées en garde à vue à l’issue d’opérations policières lancées simultanément dans plusieurs régions de France.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite