Espagne: avec Messi et le Barça, le foot espagnol repart vraiment

Après la reprise de la Liga jeudi, c’est désormais Lionel Messi et l’illustre FC Barcelone qui doivent effectuer leur grand retour ce samedi soir (20h00 GMT) à Majorque, après trois mois d’arrêt forcé par la pandémie de nouveau coronavirus.

“Clash royal”: comme a titré le quotidien L’Equipe en France ce samedi, les deux mastodontes du football espagnol Barça (1er, 58 pts) et Real Madrid (2e, 56 pts) s’apprêtent à se livrer un “passionnant duel à distance” pour le titre lors des onze journées restantes.

En soirée, sous les hourras des quelques dizaines de supporters venus assister à l’arrivée des équipes malgré les mesures sécuritaires déployées, les joueurs, dissimulés derrière le masque officiel du Barça, ont pu sentir monter l’excitation palpable du retour du football.

Jeudi, la Liga s’est réveillée d’une longue léthargie de trois mois avec le derby de Séville (victoire du Séville FC 2-0 sur le Betis), disputé à huis clos. Le protocole sanitaire a été validé par ce premier essai en mode crash-test. Désormais, place aux stars !

Messi et Suarez présents

“Enfin!”, s’est exclamé à sa Une le quotidien catalan L’Esportiu ce samedi. “Le leader est de retour”, se sont accordés les journaux sportifs Mundo Deportivo et Sport, qui prévoit que le Barça alignera “son onze de gala” à Majorque (18e).

Malgré une alerte au quadriceps droit dans le courant de la semaine dernière, le capitaine du Barça et sextuple Ballon d’Or Lionel Messi est bien titulaire aux côtés d’Antoine Griezmann et de Martin Braithwaite sur le front de l’attaque blaugrana.

Mais le terrifiant trident d’attaque catalan devra patienter pour être à nouveau réuni : Luis Suarez, qui a profité du confinement pour se remettre d’une opération au ménisque externe du genou droit le 12 janvier sans manquer trop de matches, débutera la rencontre sur le banc.

“Le Luis des entraînements m’a semblé très en forme. Il est plus que prêt à jouer. (…) C’est sans doute le meilleur N.9 au monde”, se réjouissait déjà le jeune milieu néerlandais Frenkie de Jong mercredi, dans un entretien à l’AFP.

Hormis l’ailier français Ousmane Dembélé, encore un peu juste après la rechute de sa blessure à la cuisse droite, c’est avec tous ses plus grands joueurs que le Barça a fait le déplacement au stade Son Moix, à Palma dans les Baléares.

 “Le Barça d’avant” ?

“Nous ignorons comment nous allons répondre, si nous serons le Barça d’avant, si nous serons différents, si nous allons rencontrer un Majorque tout nouveau… Nous sommes fin prêts, très motivés et pleins d’enthousiasme”, a affirmé le technicien blaugrana Quique Setién.

Comme depuis le retour de cette Liga “formule coronavirus” jeudi, les joueurs et le staff se sont pliés aux strictes normes sanitaires.

Le groupe catalan a effectué le voyage vers l’île de Majorque dans la matinée, et a directement logé dans un hôtel entièrement réservé au club. Tous les déplacements (aéroport-hôtel, hôtel-stade, etc.) ont été effectués dans deux bus au lieu d’un. Les joueurs et le staff se sont ensuite soumis à des tests de détection du coronavirus avant de pénétrer dans les deux vestiaires désinfectés qui leur sont destinés.

Malgré ces normes draconiennes, le retour sur la pelouse de Messi et consorts symbolise un grand soulagement pour l’Espagne toute entière, et une première étape vers un retour à la normale dans un pays qui a déploré 243.605 cas et 27.136 morts du coronavirus, selon les derniers chiffres samedi.

“L’absence de public ne va pas nous enlever notre bonheur et la chance que l’on a de revenir jouer. Le public va nous manquer, mais tout le monde est très heureux de reprendre”, a réagi Zinédine Zidane, l’entraîneur du Real, ce samedi pour sa première visio-conférence de presse post-pandémie.

Pour “Zizou”, “pas de pression” toutefois au sujet du retard sur le Barça: “C’est la situation, on est deux points derrière et il nous reste onze finales. Nous allons tout donner pour remporter cette Liga”.

Le bras de fer est relancé. Avant de retrouver leur immense Camp Nou (99.384 places) qui sera vide mardi contre Leganés, les stars du Barça seront scrutées de près par leurs rivaux du Real Madrid: pour leur retour à la compétition après plus de 90 jours sans match, les hommes de Zidane recevront Eibar dimanche à 17h30 GMT… dans le petit stade Alfredo Di Stéfano (6.000 places), en banlieue nord de Madrid, également à huis clos.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite