Covid-19 : le roi Mohammed VI ordonne l’envoi d’une aide d’urgence à la Tunisie

Suite à l’aggravation de la situation épidémiologique en Tunisie, en raison d’une forte augmentation des contaminations et des décès liés à la Covid-19, le roi Mohammed VI a ordonné l’envoi d’une aide médicale d’urgence pour aider le pays à face aux effets de la propagation du virus, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger.

L’aide médicale sera composée de deux unités de réanimation complètes et autonomes, dotées d’une capacité totale de 100 lits. Elle comprendra, en outre, 100 respirateurs et deux générateurs d’oxygène d’une capacité de 33 m3/heure chacun. L’aide sera acheminée par les avions des Forces Royales Air, précise le ministère.

Cette décision royale s’inscrit dans le cadre des liens de solidarité active entre le Royaume du Maroc et la République Tunisienne, ainsi que de la fraternité authentique qui unit les deux peuples.

La France va classer la Tunisie sur sa liste rouge, a annoncé, mardi, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement.

Les personnes n’ayant pas “un schéma vaccinal complet” ne pourront ni s’y rendre ou en revenir sans un motif impérieux, a précisé le porte-parole de l’exécutif lors d’une conférence de presse à l’issue du Conseil des ministres.

Un test négatif de moins de 48 heures sera exigé pour les voyageurs arrivant sur le territoire, et un isolement de 10 jours sera obligatoire à l’arrivée, a-t-il relevé.

“Comme tous les pays de la liste rouge, cet isolement sera contrôlé par les forces de l’ordre avec une verbalisation de 1000 euros pour les personnes qui ne le respecteraient pas”, a-t-il ajouté.

La Tunisie vit une situation épidémique “catastrophique” suite à la flambée des contaminations au Covid-19, a prévenu la semaine dernière le ministère de la Santé.

Le pays n’a pas connu de situation pareille depuis le début de la pandémie en mars 2020. Face à cette situation, la Libye a décidé de fermer ses frontières et de suspendre les vols avec la Tunisie pour une semaine.

Pour limiter la propagation du virus, les autorités tunisiennes ont ordonné le confinement de la population dans six gouvernorats où le taux de propagation du virus est particulièrement élevé, dont Tunis et sa banlieue.

Le gouvernement a prolongé jusqu’au 31 juillet le confinement et le couvre-feu nocturne dans ces six gouvernorats et annoncé l’interdiction des déplacements entre les régions.

La France avait déconseillé jeudi dernier à ses ressortissants de se rendre en Espagne et au Portugal pour les vacances d’été, en raison de la propagation “préoccupante” du variant delta du Covid-19.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite