Coulée de neige dans les Vosges: un skieur retrouvé vivant, l’autre porté disparu

Un skieur était porté disparu dimanche soir après une coulée de neige dans le massif des Vosges où son compagnon a été retrouvé vivant, a-t-on appris auprès des pompiers et des gendarmes du Haut-Rhin qui ont dû interrompre leurs recherches pour la nuit.

Les deux skieurs de randonnée, âgés d’une vingtaine d’années, étaient partis du Hohneck à la mi-journée et se trouvaient sur le versant alsacien de ce sommet du massif des Vosges qui culmine à plus de 1.300 mètres lorsque la coulée les a emportés.

L’alerte a été donnée vers 13H00.

“Les secours recherchent une ou deux personnes”, avaient indiqué dans un message les pompiers, expliquant être engagés aux côtés du peloton de gendarmerie de montagne (PGM) du Haut-Rhin, basé à Hohrod.

Une trentaine de pompiers haut-rhinois et 17 gendarmes, dont des militaires du PGM des Vosges, ont fouillé le secteur, parvenant à retrouver l’un des deux skieurs en milieu d’après-midi.

Le jeune homme, qui ne présentait pas de blessures graves, a été conduit à l’hôpital pour des examens.

Son compagnon, en revanche, n’a pas encore pu être localisé.

Selon France Bleu Alsace, ce dernier aurait 26 ans tandis que son compagnon blessé serait âgé de 28 ans.

Pompiers et gendarmes ont dû interrompre leurs recherches vers 18H00 compte tenu de l’obscurité et des conditions météorologiques difficiles (froid, neige et pluie).

Elles reprendront lundi matin.

Les autorités avaient appelé les promeneurs susceptibles de se rendre dans les Vosges ce week-end à la prudence après les importantes chutes de neige des derniers jours.

La préfecture du Haut-Rhin avait ainsi mis en garde contre “le risque fort ce week-end (…) de coulées de neige et d’avalanches dans les pentes raides du massif vosgien”.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite