Echourouk: le hashtag #الملك_خط_أحمر rassemble les Marocains contre la haine du régime algérien

Après la diffusion d’une émission dite satirique sur la chaîne algérienne Echourouk, les Marocains ont vite manifesté leur indignation et leur mépris sous le hashtag #الملك_خط_أحمر  (Le Roi est une ligne rouge).

La reconnaissance par les Etats-Unis de la pleine souveraineté du Maroc sur son Sahara et la reprise des relations avec Israël ont plongé le régime militaire algérien dans un profond désarroi après avoir perdu sa carte du séparatisme.

Soutenant et finançant les séparatistes du Polisario, le régime algérien, sous le choc, s’est trouvé acculé et encerclé par les succès de la diplomatie marocaine.

L’émission de la chaîne, proche de la junte militaire algérienne, a fait preuve d’une bassesse et d’un mauvais goût rarement atteint. On y voit un animateur obsédé par les juifs, qui prétend que les Marocains se sont  unanimement soulevés contre la décision du Royaume de renouer ses relations diplomatiques avec l’Etat hébreu.

Et à l’animateur de débiter des mensonges et contre-vérités portant atteinte à l’image et à la personne du Roi Mohammed VI.

Le Conseil national de la presse marocaine (CNP) a condamné, ce samedi, la violation par la chaîne algérienne “Echourouk” de l’éthique et de la déontologie de la presse en diffusant une émission satirique qui s’attaque clairement au peuple marocain et à la personne du Roi Mohammed VI.

Dans son communiqué, le CNP indique avoir “suivi les réactions suscitées par la diffusion par la chaîne algérienne “Echourouk” d’une émission satirique qui puise “dans un langage de dénigrement et de dégradation de la dignité, et qui n’a rien à avoir avec les émissions satiriques diffusées par les chaînes civilisées qui se contentent de commenter et de critiquer, sans injurier ou dénaturer l’image personnelle, ni porter atteinte aux peuples”.

Cette émission, poursuit le CNP, a “utilisé des expressions attentatoires à la personne de Sa Majesté le Roi et méprisantes pour le peuple marocain, tout en incitant clairement à la guerre, autant de violations flagrantes de l’éthique et de la déontologie de la presse”.
L’émission s’est également “attaquée à tous les Juifs, une pratique pourtant bannie par les lois au monde qui ne tolèrent aucune discrimination entre les personnes sur la base de leur ethnie ou de leur religion”, déplore le communiqué.

Cette chaîne aux ordres a suscité l’indignation des Marocains sans distinction, qui n’ont pas hésité à prendre d’assaut les réseaux sociaux pour répondre à ce déversement de haine.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite