Au lieu d’acheter des avions de combat, l’Algérie doit acquérir des avions pour éteindre les incendies, selon Deutsche Welle

Dans un reportage consacré aux incendies qui ravagent la Kabylie, la chaîne de télévision allemande Deutsche Welle (DW) s’étonne que l’Algérie mobilise un budget monstre pour faire la course à l’armement au lieu d’acquérir des avions Canadairs pour éteindre les incendies récurrents qui ravagent chaque année le pays.

Pour DW, comme à chaque fois, l’Algérie est impuissante face au feu qui dévaste de nombreux hameaux, des villages entiers et des forêts, particulièrement dans la région de Tizi Ouzou. Et pourtant, note DW,  le pays ne possède aucun avion pour lutter contre les catastrophes naturelles.

“Pourquoi l’Algérie qui fait la course à l’armement et qui possède plus de 500 avions de combat aérien ne fait pas de même pour s’armer contre les incendies qui sont récurrentes dans le pays ?”, souligne DW qui cite un rapport américain à ce propos.

“Le prix d’un avion Canadair s’élève à 28 millions de dollars, alors que sa location coûte 18 000 dollars/l’heure. La location d’avions Canadairs va donc peser lourd sur son budget. Cela suscite beaucoup d’interrogations et de vives critiques”, souligne DW.

Selon l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI), l’Algérie a dépensé 10,334 milliards de dollars dans l’armement durant l’année 2019, contre 9.584 milliards de dollars l’année précédente. Soit une hausse de 7.83%.

“La Kabylie vit des moments très difficiles avec des incendies gigantesques, des dégâts énormes et de nombreuses victimes. Il est incompréhensible et scandaleux que le Président Algérien refuse l’aide internationale et abandonne cette région. Une répression qui ne dit pas son nom?”, s’est insurgé dans un tweet le député français UDI, Jean-Christophe Lagarde.

Lire aussi: La diaspora algérienne en France prend le relais pour pallier les défaillances de l’Etat algérien

Dès le départ des incendies, le roi Mohammed VI avait donné ses hautes instructions afin d’exprimer “la disponibilité du royaume du Maroc à aider l’Algérie à combattre les incendies de forêts qui ravagent plusieurs régions du pays”. 

Deux Canadair ont été mobilisés afin de participer à cette opération, dès accord des autorités algériennes”, », Selon un communiqué du ministère marocain des Affaires étrangères. Mais Alger n’a pas donné suite.

Depuis plusieurs semaines, l’Algérie est confrontée à une double crise: une poussée épidémique du variant Delta et la propagation inquiétante de feux de forêts dans le nord-est du pays, sur les hauteurs de la Kabylie, une région délaissée par le pouvoir central et qui revendique son autonomie depuis des décennies.

L’élan de solidarité de la diaspora algérienne relayé massivement sur les réseaux sociaux ne faiblit pas. En quelques semaines, la cagnotte lancée sur internet par Merouane Messekher, jeune interne en pneumologie au CHU de Toulouse pour l’expédition en urgence de matériel oxygénothérapie, a atteint plus de 620.000 euros.

Lire aussi: Manifestation de la communauté algérienne devant l’ambassade d’Algérie à Paris

Face à l’ampleur de la mobilisation, l’ambassade d’Algérie à Paris a annoncé, le 6 août, que les opérations initiées par la diaspora algérienne devaient obtenir une autorisation préalable, le ministère de la Santé étant le « seul et unique destinataire » des dons recueillis, chargé de leur répartition, avant de se raviser tant les protestations des Algériens de France étaient vives.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite