Rome: le film marocain “Haut et Fort” en compétition officielle à la 27è édition du festival Med Film

Le long-métrage “Haut et Fort” du réalisateur Nabil Ayouch a été projeté, samedi soir en compétition officielle, lors de la 27ème édition du Festival Med Film qui se tient du 5 au 14 novembre à Rome.

Produit en 2021 par Ali’n Productions (Maroc), les Films du Nouveau Monde (France) en coproduction avec Unité et Ad Vitam (France), d’une durée de 102 minutes, “Haut et fort” raconte l’histoire d’Anas, ancien rappeur engagé dans le centre culturel d’un quartier populaire de la ville de Casablanca.

A travers cet hymne joyeux à la jeunesse, aux accents de comédie musicale, Anas, le personnage principal, encadre une flopée de jeunes, filles et garçons, pour qui le rap est une passion vitale. “Le film reflète une énergie de la jeunesse marocaine qui exprime ses besoins d’une manière pleine de positivité à travers le chant et la danse”, a déclaré à la MAP le réalisateur Nabil Ayouch, estimant que “le quartier Sidi Moumen regorge de jeunes talents qui cherchent à faire entendre leurs voix, leurs aspirations et leurs rêves avec de belles manières”.

“Ce quartier où j’ai créé en 2009 la Fondation Ali Zaoua ne cesse de m’inspirer”, a-t-il dit avec une grande émotion.

“Haut et Fort” est une fiction dans la lignée du travail d’observation et d’introspection proche du terrain que Nabil Ayouch mène depuis des années sur chacun de ses films. Une approche qu’il affectionne particulièrement puisque ce dernier film a vu le jour avec la participation des jeunes du Centre Culturel “Les étoiles de Sidi Moumen”, créé par la fondation Ali Zaoua en 2014.

Ce long métrage a été interprété principalement par Anas Basbousi, ainsi qu’Ismail Adouab, Meriam Nakkach, Nouhaila Arif, Abdou Basbousi, Zineb Boujemaa, Soufiane Bellali, Mehdi Razzouk, Amina Kannan, Samah Barigou, Maha Menan, Marwa Kniniche, Marouane Bennani et Abderahaman Errahmani.

Ce film, qui a été choisi pour représenter le Maroc dans la présélection des Oscars 2022 dans la section Meilleur film international, a remporté le Prix du Cinéma Positif de la 74ème édition du Festival de Cannes. Nabil Ayouch a également reçu le prix Best Achievement in Cinema, consécration pour l’ensemble de sa carrière, qui lui a été décerné par l’organisation humanitaire Union-Life International.

Par ailleurs, le metteur en scène s’est félicité du choix du Royaume comme invité d’honneur de cette édition du Med film, soulignant que “le cinéma marocain ne cesse de se développer grâce à une vision jeune, voyageant dans les grands festivals internationaux”.

La projection du film, qui a connu un grand engouement du public italien, s’est déroulée en présence de l’ambassadeur du Maroc en Italie, Youssef Balla, et l’ambassadeur du Royaume près le Saint-Siège, Rajae Naji Mekkaoui.

Le coup d’envoi de la 27ème édition du festival Med Film a été donné, vendredi soir à Rome, avec le Maroc comme invité d’honneur. En marge de la cérémonie d’ouverture du festival Med Film, un vibrant hommage a été rendu au réalisateur marocain Faouzi Bensaidi en lui attribuant le prix de la carrière “Premio alla carriera”.

Les films “Jmar” de Samy Sidali et “Le Départ” de Saïd Hamich Benlarbi seront, de leur côté, en compétition pour le prix international du court métrage.

Dans le cadre de l’hommage rendu au Royaume, plusieurs courts métrages marocains seront projetés tout au long du festival. Il s’agit notamment de “Aya Goes to the Beach” de Maryam Touzani, “Bout-à-bout” de Asmae El Moudir, “Mutts” de Halima Ouardiri et “Valse avec Asmahane” de Samia Charkioui.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite