Yémen: le Koweït débourse 20 millions de dollars après avoir été sermonné par l’ONU

Le Koweït a annoncé jeudi à l’ONU qu’il déboursait 20 millions de dollars pour l’aide humanitaire apportée au Yémen, deux jours après avoir été sermonné par les Nations unies pour ne pas avoir honoré ses promesses de dons, selon des sources diplomatiques.

Cette annonce a été faite lors d’une visioconférence à huis clos par le ministre koweïtien des Affaires étrangères, Ahmad Nasser al-Mohammad Al-Sabah. La session était co-organisée par l’Allemagne, le Koweït, la Suède et le Royaume-Uni avec une participation des quatre autres pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU (Etats-Unis, Russie, Chine, France) et de l’Union européenne.

Selon des diplomates, d’autres pays ont aussi annoncé des engagements financiers mais le détail n’a pas été précisé.

Mardi, le secrétaire général adjoint de l’ONU pour les Affaires humanitaires, Mark Lowcock, avait mis en garde contre “le spectre de la famine” au Yémen, lors d’une session du Conseil de sécurité.

“Plusieurs donateurs – incluant l’Arabie saoudite, les Emirats Arabes Unis et le Koweït – qui ont une responsabilité particulière assumée ces dernières années, n’ont jusqu’à présent rien donné cette année à l’ONU” pour son plan humanitaire, avait-il dénoncé lors d’une rare invective directe à l’égard de membres des Nations Unies.

“Il est particulièrement répréhensible de promettre de l’argent, ce qui donne aux gens l’espoir que l’aide est en route, puis de briser ces espoirs en ne tenant simplement pas sa promesse”, avait insisté Mark Lowcock. “Continuer à retenir de l’argent pour la réponse humanitaire revient à une condamnation à mort pour de nombreuses familles”, avait-il insisté.

La guerre au Yémen oppose depuis plus de cinq ans les rebelles Houthis, soutenus par l’Iran, aux forces loyales au gouvernement reconnu par la communauté internationale et appuyées par une coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite. Elle a fait des dizaines de milliers de morts, essentiellement des civils, d’après diverses ONG. Environ 24 millions de Yéménites, soit plus des deux tiers de la population, ont besoin d’aide humanitaire, selon l’ONU.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite