(Vidéo) Exposition “Les juifs d’Orient”: il est temps que feu le Roi Mohammed V soit reconnu “Juste parmi les Nations” (Jack Lang)

Lors de l’inauguration lundi soir de la grande exposition “Les juifs d’Orient , une histoire plurimillénaire”, en présence du chef de l’Etat Emmanuel Macron, le président de l’Institut du monde arabe (IMA), M. Jack Lang, a appelé à reconnaitre feu le Roi Mohammed V “Juste parmi les nations”.

Feu Mohammed V s’était opposé aux lois anti-juives imposées par le régime de Vichy et refusé catégoriquement de remettre la liste des citoyens marocains de confession israélite au maréchal Pétain, “une position saluée aujourd’hui encore par la communauté internationale”.

“Qu’on me permette à cet instant d’espérer que l’une des personnalités fortes du monde arabe qui a marqué sa volonté permanente du respect de toutes les religions, je pense au Roi Mohammed V, soit enfin reconnu “Juste parmi les nations”. On sait, il a protégé les juifs marocains contre le régime du Vichy (..) Rien à voir avec la manière dont les juifs d’Algérie ont été torturés, enfermés, maltraités, relégués par l’abrogation du décret Crémieux” par le régime de Vichy, a affirmé avec force M. Lang, devant le président Macron et un parterre de personnalités notamment du monde de la politique, des représentants des trois cultes monothéistes, juif, musulman et chrétien, dont le président du Conseil français du culte musulman, Mohammed Moussaoui, le Secrétaire général du Conseil de la communauté israélite du Maroc, serge Berdugo, des diplomates, ainsi que des historiens et des intellectuels.

Le Maroc a une place de choix tout au long du parcours de l’exposition (1 100 m2) et met en avant l’histoire ancestrale de présence juive au Maroc, ainsi que l’engagement continue du Roi Mohammed VI en faveur de la préservation de la culture, de l’histoire et du patrimoine judéo-marocain.

L’Académie du Royaume du Maroc est partenaire de l’exposition et la Fondation national des musées a apporté son soutien.

M. Lang a par ailleurs souligné que cette exposition fera date, rappelant qu’elle est le troisième volet d’une trilogie consacrée par l’IMA aux religions monothéistes, après “Hajj, le pèlerinage à la Mecque” en 2014 et “Chrétiens d’Orient, 2000 ans d’histoire” en 2017.

Le président Macron a pour sa part loué une “formidable leçon” de “coexistence”, “d’enrichissement mutuel” et “d’échanges entre les monothéismes”.

“L’identité” est “toujours plus complexe qu’on le croit et se frotte à d’autres identités pour s’en nourrir”, a souligné le chef de l’Etat en fustigeant les “obscurantismes” d’aujourd’hui comme d’hier.

280 oeuvres, provenant de grands musées internationaux et français, retracent plusieurs siècles d’histoire et met en lumière l’importance et la diversité des communautés juives dans les sociétés du Machrek, du Maghreb et de la péninsule arabique.

Cette grande exposition  se tiendra du 24 novembre au 13 mars 2022 à l’IMA et a pour objectif d’atteindre plus de 100 00 visiteurs. En parallèle, une grande saison culturelle et pédagogique sera menée par l’IMA et hors-les-murs, et fera rayonner la richesse du patrimoine judéo-musulman.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite