Tests à l’aéroport : Adel El Fakir interpellé à Paris par les professionnels du tourisme français (vidéo)

En déplacement en France, Le directeur général de l’office national marocain du tourisme (ONMT), Adel El Fakir a été interpellé mardi à Paris par les professionnels du tourisme français sur les tests du covid-19 exigés par les autorités marocaines, ainsi que sur la réouverture des frontières. Ils demandent la mise en place de tests Covid à l’arrivée aux aéroports du Royaume.

Lors de l’assemblée générale des entreprises du voyage (EDV), à laquelle a assisté le DG de l’ONMT, René-Marc Chikli, président du SETO (Syndicat des Entreprises du tour-operating) a estimé que la “brèche” qui a été ouverte en autorisant l’entrée au Maroc de citoyens étrangers non soumis aux formalités de visa et disposant d’une réservation confirmée dans un établissement hôtelier “n’est pas suffisante pour faire revenir les voyageurs au Maroc”.

Selon les professionnels du tourisme français, entre la difficulté d’obtenir un rendez-vous pour effecteur les tests (PCR et sérologique) et la livraison des résultats, le délai peut prendre plus d’une dizaine de jours. “De quoi faire changer d’avis les voyageurs”, selon René-Marc Chikli.

Et de lancer vivement à Adel El Fakir: “Il faut que vous adoptiez les mêmes mesures que vos concurrents”.

“La République Dominicaine effectue des tests à l’arrivée. Nous allons mettre en place un travail lobbying avec les EDV pour obtenir des tests à l’aéroport sinon nous n’aurons pas le Maroc pour la Toussaint, et si nous n’avons pas le Maroc à la Toussaint nous pourrons difficilement l’ savoir pour l’hiver”, a-t-il ajouté.

J’ai eu l’occasion de rencontrer aussi quelques partenaires à Paris. J’ai bien compris la situation et je pense que j’ai en main les arguments pour influencer les décisions. Derrière pour le Maroc ce sont 500 000 emplois directs qui sont concernés. C’est important de reprendre, le Maroc à besoin de vous, je repars tout à l’heure et mon seul objectif est de travailler ce point là.”, a répondu le patron de l’ONMT.

“Marrakech a besoin de vous, le Maroc a besoin de vous”, a-t-il ajouté.

Zoubir Bouhoute

Pour l’ancien directeur du Conseil provincial du tourisme de Ouarzazate, Zoubir Bouhoute, “l‘ONMT doit mener un combat sans relâche pour impulser une véritable dynamique en vue d’une reprise du secteur touristique sinistré par la pandémie, en multipliant les partenariats avec les TO et les agences de voyage des principaux marchés émetteurs, notamment la France dont la part de marché est de 31%”.

“Des tests Covid à l’arrivée aux aéroports du Maroc pourrait être un fort argument pour inciter les touristes à s’y rendre”, a indiqué à Atlasinfo M. Bouhoute, consultant dans le secteur du tourisme, estimant que l’ONMT devrait étudier avec les départements concernés la possibilité de la mise en place d’un tel dispositif .

Signalons que les TO ne représentent au départ de la France que 6% des ventes de la destination Maroc.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite