Washington soutient le droit des Algériens à “exprimer pacifiquement leurs opinions”

Les Etats-Unis ont affirmé vendredi soutenir le droit des Algériens à "exprimer pacifiquement leurs opinions", tout en se félicitant du déroulement de l’élection présidentielle qui a vu élire un ex-fidèle d’Abdelaziz Bouteflika, Abdelmadjid Tebboune.

"Depuis un an, le peuple algérien a exprimé ses aspirations non pas seulement dans les urnes mais également dans la rue", a déclaré la porte-parole de la diplomatie américaine Morgan Ortagus. "Les Etats-Unis soutiennent le droit des Algériens à exprimer pacifiquement leurs opinions."

La porte-parole a dans le même temps félicité l’Algérie "pour la tenue récente de l’élection présidentielle". "Nous avons hâte de travailler avec le président-élu Abdelmadjid Tebboune afin de promouvoir la sécurité et la prospérité dans la région", a-t-elle déclaré.

Aussitôt après son élection, Abdelmadjid Tebboune, qui a fait carrière au sein de l’appareil d’Etat algérien, a été contesté par le puissant mouvement ("Hirak") populaire et pacifique qui ébranle le pays depuis près de dix mois.

Une véritable marée humaine a envahi, encore une fois, le centre d’Alger pour conspuer le nouveau chef de l’Etat, au lendemain d’un scrutin boycotté par le mouvement de contestation inédit qui a contraint en avril M. Bouteflika à la démission, après 20 ans à la tête du pays.

Lors de sa première conférence de presse, Abdelmadjid Tebboune a dit "tendre la main au +Hirak+ pour un dialogue afin de bâtir une Algérie nouvelle".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite