Tuerie au Mali: le président Keïta demande de ne pas se “livrer à des actes de vengeance”

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a appelé jeudi les populations à ne pas se "livrer à des actes de vengeance", lors d’un déplacement dans le village dogon du centre du pays frappé par une tuerie le 9 juin.

"Je vous demande de ne pas vous livrer à des actes de vengeance", a déclaré, lors d’une rencontre avec les habitants, le chef de l’Etat, dont les propos ont été rapportés à l’AFP par la délégation officielle. Il a promis de prendre "toutes les dispositions pour assurer la sécurité des biens et des personnes".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite