Richard, sur l’affaire Tapie : “Il n’y a pas eu de feu vert de l’Élysée”

Richard, sur l
"Il n’y a eu ni insistance particulière ni feu vert de l’Elysée" pour un arbitrage favorable à l’homme d’affaires Bernard Tapie, déclare Stéphane Richard, ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde, dans un entretien accordé au Journal du Dimanche.

La Cour de justice de la République a ouvert jeudi dernier une enquête pénale sur le rôle de l’ancienne ministre de l’Economie, aujourd’hui directrice générale du FMI, dans ce dossier. Avant de décider d’une procédure d’arbitrage, Christine Lagarde "a entendu tous les avis, positifs comme le mien – de très loin les plus nombreux -, et aussi les réserves", explique Stéphane Richard, aujourd’hui patron de France Télécom. "J’avais des contacts réguliers avec la présidence de la République, et la question a été évoquée avec l’équipe du président, mais il n’y a eu ni insistance particulière ni feu vert de l’Élysée", souligne-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite