Mélenchon: l’enquête sur ses comptes de campagne “ressemble à un coup monté”

Le chef de file de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a estimé mercredi que l’enquête ouverte par le parquet de Paris sur le financement de sa campagne présidentielle de 2017 "ressembl(ait) à un coup monté".

"On a répondu à 2.000 questions" de la CNCCFP (Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques), a déclaré le député des Bouches-du-Rhône. "Que puis-je faire de plus ?", s’est-il ensuite interrogé.

M. Mélenchon a jugé que l’enquête ouverte pour "vérifications" de ses comptes arrivait "à point nommé pour entacher (s)on honneur", avant d’assurer qu’il "ne tendra(it) pas la joue gauche".

Dans un communiqué publié mardi, le chef des députés insoumis avait déjà fait part de son incompréhension.

"Je ne comprends pas comment la Commission nationale des comptes de campagne a pu à la fois valider mes comptes et faire un signalement. Ni pourquoi elle ne m’en a jamais informé auparavant alors que cette démarche date du 18 mars dernier (…). Ni pourquoi elle l’a fait alors qu’elle a au contraire fait un communiqué pour défendre les rabais dont a bénéficié le candidat Macron", avait énuméré le député.

La CNCCFP a validé en février les comptes des onze candidats à la présidentielle, non sans retrancher un certain nombre de dépenses des prétendants à l’Élysée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite