Le parquet va ouvrir une enquête sur les suicides à France Télécom

Le parquet va ouvrir une enquête sur les suicides à France Télécom
Un juge d’instruction sera désigné pour enquêter sur l’organisation du travail dans son ensemble, précise la radio. L’instruction est ouverte sur la base d’un rapport d’une inspectrice du travail, selon lequel des dirigeants de France Télécom se sont fixé pour objectif le départ de 22 000 salariés, et qui fait état de pressions subies par le personnel.

Ce rapport de 82 pages, coordonné par Sylvie Catala et remis le 4 février au parquet de Paris, évoque de possibles infractions pour "mise en danger d’autrui du fait de la mise en œuvre d’organisations du travail de nature à porter des atteintes graves à la santé des travailleurs", ainsi que des "méthodes de gestion caractérisant le harcèlement moral".

L’inspection du travail souligne notamment "la politique de réorganisation et de management" menée depuis 2006, et relève que les dirigeants de France Télécom ont été alertés "à maintes reprises (…) des effets produits sur la santé des travailleurs". Le rapport met en cause les hauts dirigeants, dont l’ancien PDG, Didier Lombard.

En 2008 et 2009, le nombre de suicides de salariés de France Télécom s’est établi à 35, selon direction et syndicats. D’après l’Observatoire du stress et des mobilités forcées, créé par la CFE-CGC et SUD-PTT, onze salariés se sont suicidés depuis janvier.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite