Le Premier ministre français souhaite “bonne chance” à Manuel Valls à Barcelone

Le Premier ministre français Edouard Philippe a souhaité jeudi "bonne chance" à Manuel Valls, l’un de ses prédécesseurs, pour sa candidature à la mairie de Barcelone, assurant qu’il était "solide".

"Quand il était Premier ministre, j’étais dans l’opposition. Je n’étais pas toujours d’accord avec tout ce qu’il faisait," a reconnu le chef du gouvernement sur la chaîne de télévision publique France 2.

"Moi, je veux lui souhaiter bonne chance", a-t-il poursuivi, ajoutant qu’il avait avec le candidat à la mairie de Barcelone une relation "respectueuse et fondée sur une estime que je crois réciproque".

M. Philippe a adressé un message aux habitants de Barcelone: M. Valls "est un homme solide et quand cela a très fortement tangué en France, il a été solide. Et ça, c’est une sacrée qualité", a-t-il dit, faisant référence aux attentats qui ont frappé la France quand Manuel Valls était Premier ministre.

Manuel Valls a officiellement annoncé mardi sa candidature à la mairie de la deuxième ville d’Espagne où il est né il y a 56 ans, un pari qui s’annonce risqué.

Elevé à Paris par un père catalan et une mère italo-suisse et naturalisé français à 20 ans, l’ex-socialiste a lancé une plateforme baptisée "Barcelone capitale européenne" visant à "rassembler tous les Barcelonais qui veulent un changement dans la ville".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite