Lambert: Macron estime qu’il ne lui “appartient pas de suspendre” l’arrêt des traitements

Le président français Emmanuel Macron a déclaré lundi, à propos de l’arrêt des traitements d’un patient végétatif depuis 10 ans, qu’il ne lui "appartenait pas de suspendre une décision qui relève de l’appréciation de ses médecins et qui est en conformité avec nos lois".

"La décision d’arrêter les soins a été prise au terme d’un dialogue permanent entre ses médecins et sa femme, qui est sa tutrice légale" et "en application de notre législation qui permet de suspendre les soins en cas d’obstination déraisonnable", poursuit-il sur Facebook, soulignant ne pas vouloir s’"immiscer dans la décision de soin et de droit".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite