Frédéric Zeitoun chante sa vie de “petit juif à roulettes” aux Francofolies

Né en 1961, il aurait pu prétendre au "bureau des destins" pour un parcours de président américain noir, comme Barack Obama, ou de "beau gosse" du cinéma, comme George Clooney, nés la même année. Mais ce sera une vie de "petit Juif", né handicapé à Tunis, puis venu vivre en France avec ses parents, dans une cité d’Aulnay-sous-Bois en banlieue parisienne, relate-t-il dans le spectacle.

Avec humour et une énergie débordante, Frédéric Zeitoun retrace les réactions, les obstacles, les questions qu’il a croisés tout au long de sa vie sur des "roulettes". Pour situer dans le temps les différents moments du récit, il projette sur un écran quelques moments marquants de télévision: une intervention du général de Gaulle, mai 68, les voeux de Valéry Giscard-d’Estaing en 1976, Mitterrand, Chirac…

Le spectacle alterne les petits sketches joués avec ses deux acolytes sur scène et des chansons de sa composition racontant des vacances en Espagne avec ses parents, les fêtes juives ou la mort de son père. Accompagné par un accordéon électronique et un violoncelle, arpentant la scène de long en large, il y décrit aussi ses vies, celles de chroniqueur pour la télévision (il rend hommage en chanson à Jacques Martin) et de parolier pour Frédéric François, Enrico Macias, Hugues Auffray ou Zaz.

"Ce spectacle parle de la différence, mais surtout de la vie. On n’a pas besoin d’être de confession juive ou en fauteuil pour le comprendre", a souligné devant la presse Frédéric Zeitoun, qui l’avait déjà présenté aux "Francos" il y a deux ans.

Mis en scène par Alain Sachs, ce spectacle s’installera pour trois mois à Paris, au Grand Point-Virgule, à partir du 25 septembre.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite