Eurovision 2016: “la France est regardée autrement”, selon Amir

Le concurrent français à l’Eurovision, Amir, a estimé dimanche que la France était "regardée autrement en Europe" après une prestation encourageante qui lui a permis d’arriver sixième à Stockholm.

"C’est très important cette sixième place, après tant d’années à connaître de mauvais résultats. Je m’étais donné comme mission d’apporter de la fierté, et je pense qu’on repart la tête haute", a déclaré à l’AFP le Franco-Israélien de 31 ans.

"La France est regardée autrement aujourd’hui en Europe", a-t-il ajouté, après quatre années désastreuses. "Si ça peut lancer une tendance, une progression, alors j’aurai fait mon travail".

"La chaîne a changé l’équipe, et l’Eurovision a enfin été prise au sérieux. Il y a eu une analyse approfondie de ce qui se faisait ailleurs et qui marchait. Tout a été repensé", selon lui.

"C’est cette démarche-là qui m’a incité à joindre l’équipe, parce que l’Eurovision ne faisait pas partie de mon plan de carrière", a souligné le chanteur, dont le titre s’appelait "J’ai cherché".

"Pour moi, arriver troisième auprès des jurys professionnels c’est extrêmement encourageant, parce que j’ai l’impression que j’ai encore beaucoup à apprendre", a-t-il relevé.

Le Français a salué la victoire de l’Ukrainienne Jamala, "qui n’était pas du tout prédite comme vainqueur au départ, et qui ne s’était pas fait remarquer jusqu’à cette semaine de répétitions".

"Elle a chanté une chanson très personnelle. Elle a une voix phénoménale, et j’ai été touché par sa prestation, beaucoup plus que par celle, par exemple, du candidat russe qu’on donnait favori", a jugé Amir.

"Quand on attendait les résultats elle est venue me voir pour me dire qu’elle aurait envie qu’on collabore. C’étaient les mots de quelqu’un qui ne s’attendait pas à gagner et à vivre une année très chargée", a-t-il raconté.

Source AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite