Enquête de l’Assemblée sur Rugy: “aucune irrégularité” mais trois dîners privés épinglés (rapport)

L’enquête du secrétaire général de l’Assemblée nationale sur François de Rugy conclut que l’ancien président de l’institution n’a commis "aucune irrégularité", en épinglant toutefois trois dîners familiaux ou amicaux qu’il pourra rembourser, selon le rapport communiqué mardi.

Dénoncés par Mediapart, neuf autres dîners à l’Hôtel de Lassay avec des journalistes, des universitaires ou encore des représentants du monde de la culture, sans "produit de luxe" d’après le secrétaire général, ne sauraient "être qualifiés de privés" selon lui.

L’enquête sur les travaux dans le logement de fonction de François de Rugy a dans l’ensemble validé les dépenses engagées, selon le rapport du secrétariat général du gouvernement.

L’inspection, diligentée le 11 juillet, souligne notamment qu’« aucune rénovation importante » n’avait été réalisée « depuis 2009 et même depuis 2003 » à l’hôtel de Roquelaure, un bâtiment du XVIIIe siècle où le ministre de la Transition écologique a ses quartiers. En ce sens, le « relatif état d’usure des revêtements dans certaines pièces pouvait justifier la réalisation des travaux » fin 2018, pour un montant total de 64 523 euros TTC. Le rapport affirme aussi que « les règles de la commande publique ont été globalement respectées » et que certaines « dépenses d’équipements et d’ameublement (…) ont été ajustées à la baisse ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite