Deux journalistes français de l’émission “Quotidien” arrêtés au Venezuela

La presse étrangère subissait les conséquence de la crise politique au Venezuela: deux journalistes français ont été arrêtés par les autorités et deux de leurs confrères chiliens expulsés après avoir été détenus plusieurs heures.

Pierre Caillé et Baptiste des Monstiers, reporters de l’émission du journaliste et animateur Yann Barthès sur la chaîne française TMC (Télé Monte-Carlo), filmaient le palais présidentiel mardi soir quand ils ont été interpellés, ont indiqué des sources diplomatiques à l’AFP.

Les journalistes français ont été arrêtés avec "leur producteur dans le pays, Rolando Rodriguez", a précisé le Syndicat national des travailleurs de la presse (SNTP). "Depuis le contact a été perdu avec eux", a ajouté le SNTP, principal syndicat de journalistes au Venezuela.

"Deux journalistes de notre équipe ont été arrêtés hier au Venezuela. Ils étaient sur place pour couvrir la crise politique. À l’heure actuelle, il est difficile d’en dire plus au risque d’aggraver leur situation. On pense à eux", ont tweeté des responsables de l’émission.

Selon RTL, l’ambassade de France a pris en charge le dossier ce jeudi matin. Elle est en train de négocier la libération des deux journalistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite