Côte d’Ivoire: Gbagbo propose un “comité d’évalution international”

Côte d
Laurent Gbagbo a réaffirmé mardi soir à la télévision d’Etat ivoirienne RTI qu’il avait remporté l’élection présidentielle mais s’est dit prêt à accueillir un "comité d’évaluation" international.

"J’ai remporté le scrutin, je suis le président de la république de Côte d’Ivoire", a-t-il déclare dans son discours, retransmis à Paris par la chaîne iTélé. "L’Etat fonctionne", a encore assuré le président sortant, alors que la communauté internationale ne reconnaît que son rival Alassane Ouattara. Mais affirmant ne "plus vouloir de guerre" en Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo a fait une offre de dialogue. "Je suis donc prêt dans le respect de la Constitution (…) à accueillir un comité d’évaluation poste-électoral", a-t-il dit. "Ce comité, dirigé par un représentant de l’Union africaine, et comprenant des représentants de la Cedeao, de l’Uemoa, de la ligue arabe, des Nations unies, des Etats-Unis, de l’Union européenne, de la Russie et de la Chine, aura pour mission d’analyser objectivement les faits et le processus électoral pour un règlement pacifique de la crise", a précisé Laurent Gbagbo.

Il s’est adressé aux personnalités qui se trouvent encore à l’Hôtel du Golf, où se sont réfugiés les membres de l’opposition sous la protection de l’ONU, les appelant à rentrer chez elles. "Elles sont libres de leurs mouvements", a-t-il dit. Le président sortant a également appelé au calme. " Je demande aux jeunes de rester calmes. L’Onuci et les forces françaises partiront de Côte d’Ivoire, mais nous ne voulons pas de morts inutiles", a-t-il assuré.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite