Conflit israélo-palestinien : la solution à deux Etats est “encore possible”, selon le SG de l’ONU

Le Secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres, a estimé, mercredi, que la solution à deux Etats au conflit israélo-palestinien était "encore possible", en dépit de la politique d’annexion et de colonisation menée par Israël pour miner cette solution.

"Je ne pense pas qu’il existe une alternative à la solution à deux Etats. Et je crois que cette solution est encore possible", a affirmé M. Guterres lors d’une conférence au siège de l’ONU à New York, à quelques jours de la semaine de haut niveau de l’Assemblée générale, qui verra la participation de plusieurs leaders et chefs d’Etat et de gouvernement du monde entier.

Le chef de l’ONU a dit être conscient que de "nombreuses mesures unilatérales ont été prises pour miner" la solution à deux Etats, "mais je soutiens fermement la nécessité de la préserver, en tant qu’élément essentiel, non seulement pour les Israéliens et les Palestiniens, mais également pour la région et pour le monde".

Les négociations de paix israélo-palestiniennes sont au point mort depuis plusieurs années en raison, notamment, de la persistance des autorités d’occupation israéliennes dans leurs projets de colonisation de la Cisjordanie et d’Al Qods-Est, en cours depuis 1967. L’Autorité palestinienne exige le gel de ces projets pour retourner à la table des négociations.

L’ONU a dénoncé, à maintes reprises, notamment par la voix de son Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, cette politique d’annexion et de colonisation menée par Israël en violation flagrante du droit international.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite