Conférence UA à Marrakech : l’ONU appelle “l’ensemble des Etats membres à soutenir les efforts onusiens” sur la question du Sahara

Le Secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres, souhaite que "l’ensemble des Etats membres" de l’organisation soutiennent les efforts onusiens visant à aboutir à une solution définitive à la question du Sahara, a indiqué mardi son porte-parole.

"Nous souhaitons que l’ensemble des Etats membres soutiennent les efforts des Nations-Unies, étant donné que les efforts de (l’Envoyé personnel du Secrétaire général pour le Sahara),Horst Kohler sont mandatés par le Conseil de sécurité", a déclaré le porte-parole de M. Guterres, lors de son point de presse quotidien à New York.

Cette affirmation est intervenue en réponse à une question d’un journaliste au sujet de la Déclaration d’appui au processus politique exclusivement onusien adoptée lundi par 37 Etats africains participant à la conférence ministérielle de Marrakech sur l’appui de l’Union Africaine (UA) au processus politique des Nations-Unies sur le différend régional au sujet du Sahara marocain.

Le porte-parole du Secrétaire général des Nations-Unies a rappelé, à cet égard, la tenue la semaine dernière à Genève d’une deuxième Table ronde sur la question du Sahara marocain à l’initiative de M. Kohler, dans le cadre des efforts onusiens visant à aboutir à une solution politique, réaliste, pragmatique et durable qui repose sur le compromis à ce différend régional.

A rappeler que la Déclaration de la Conférence ministérielle de Marrakech convient de mettre en œuvre "la vision sage et concertée" consacrée lors du 31ème sommet de l’Union africaine à travers l’adoption unanime de la décision 693 qui réaffirme l’exclusivité de l’ONU en tant que cadre unique pour la recherche d’une solution politique et mutuellement acceptable à la question du Sahara marocain.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite