Calmann-Lévy : “Si le livre de Zakaria Moumni avait été interdit au Maroc, ça aurait été une aubaine pour nous”

La directrice des éditions Calmann-Lévy, Florence Sultan, a été déçue par la non-interdiction par le Maroc du livre du boxeur Zakaria Moumni "L’homme qui voulait parler au roi". "Si le livre de Zakaria Moumni avait été interdit au Maroc, ça aurait été une aubaine pour nous", a-t-elle dit.

"Vous vous imaginez que si tel était le cas, on aurait tout de suite fait un communiqué pour dénoncer cette interdiction", a lancé Florence Sultan lors d’une rencontre autour du livre, qui s’est tenue mercredi soir à Paris en présence d’une vingtaine de personnes.

"Le Maroc n’a pas interdit le livre parce que le Maroc n’interdit jamais les livres », a reconnu dans un aveu la direction des éditions Calmann-Lévy.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite